Yaounde Cameroon    (+ 237) 675 492 795    contact@pea-jeunes.org    Mon to Fri : 8:30 - 16: 30

Cameroun : l'agriculture pour favoriser l'emploi des jeunes

Au Cameroun, un programme incite les jeunes à se tourner vers l’agriculture pour faire face à la problématique de l’emploi.

DR @PeaJeunes

C’est la période de la récolte du piment pour Gabrielle Etah. A 26 ans, ce jeune Camerounais exploite sa propre ferme à Obola, dans le centre du Cameroun. Quatre hectares où il cultive également du poivron, du concombre et des tomates.

Gabrielle Etah fait partie d’un groupe de jeunes agriculteurs inscrits à un programme de promotion de l’esprit d’entreprise. Une initiative soutenue par le Fonds international de développement agricole et le gouvernement camerounais et qui vise promouvoir l’agriculture chez les jeunes camerounais et contribuer à la création d’emplois et à l’amélioration de la sécurité alimentaire.

« J’aime beaucoup l’agriculture, et en tant qu’entrepreneur, vous devez progresser et ne pas stagner. Lorsque le PEA JEUNES (Programme de promotion de la promotion de l’entrepreneuriat agro-pastoral pour les jeunes) m’a donné des fonds, ce n‘était pas à moi de me concentrer sur un type d’agriculture, mais plutôt sur différents types d’agriculture, ce qui aiderait d’autres jeunes et permettrait d’en employer d’autres », dit-il.

Cette subvention de 200 dollars américains a permis au jeune fermier de diversifier ses activités en investissant dans l‘élevage des poulets. Aujourd’hui, il gère plus de mille volailles. Et grâce à son entreprise, il offre de l’emploi à trois autres jeunes. « Quand je regarde combien de croissance les différents types d’agriculture ont apporté ici, je suis vraiment fier. Quand je plante des concombres et que je les vois grandir, je suis fier de tous les efforts que j’ai investis. Je pense aussi au moment où je mettrai mes produits sur le marché, cela me rapportera une certaine somme d’argent », espère-t-il.

De quoi inciter d’autres jeunes Camerounais à se tourner vers l’agriculture. Le programme envisage de former 25 000 jeunes dans ce pays d’Afrique centrale.

REGARDER LE REPORTAGE ICI

Wahany Johnson SAMBOU avec REUTERS