Sis Yaoundé Cameroun    (+ 237) 222 20 90 90    contact@pea-jeunes.org    Lun à Ven : 8h 30 - 16h 30

Appui aux entrepreneurs agro-pastoraux : 3,75 milliards mobilisés pour le refinancement des Etablissements de Microfinance

Le Programme de Promotion de l’Entreprenariat Agropastoral des Jeunes (PEA-Jeunes) a signé le Mercredi 24 avril 2019 à l'hôtel Hilton de Yaoundé une convention cadre avec Société Générale Cameroun pour le Refinancement des Institutions de Finance Rurale (IFR) partenaires du Programme.

Signature de la convention de refinancement entre le Coordonnateur National du PEA-Jeunes et le Directeur Général de Société Générale Cameroun/Yaounndé/Hilton Hôtel/24.04.2019/@DR.

La cérémonie a été présidée par le Ministre de l’Agriculture et du Développement Rural, en présence du Ministre de l’Elevage et des Industries Animales et du Ministre de l’économie et de la planification et de l’aménagement du territoire ; du Directeur de la Division Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA) et du Directeur du hub Sous-régional Afrique Centrale du FIDA.

Par cette convention, le PEA-Jeunes confie à Société Générale la gestion fiduciaire d’un Fonds de 3,75 milliards pour le refinancement des Etablissements de Microfinance (EMF) partenaires du Programme dans le cadre de l’Accord de financement conclu entre la République du Cameroun et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA). La mise en place de ce mécanisme de refinancement « viendra soulager les tensions de liquidité périodiques des 11 EMF partenaires et renforcer leur contribution au financement des jeunes entrepreneurs agropastoraux bénéficiaires du PEA-Jeunes », a souligné le Directeur de la Division Afrique de l’Ouest et du Centre du Fonds International pour le Développement Agricole (FIDA). 

Le ministre de l’agriculture et du développement rural, n’a pas manqué de rappeler la place qu’occupe le secteur agricole dans l’économie camerounaise. « L’Agriculture camerounaise, premier employeur, au plan national, avec plus de 60% de la population active dont en majorité des jeunes soit 78 %, reste un important gisement d’emplois, un levier indispensable pour l’économie nationale, au regard de sa capacité à impulser la croissance avec plus d’effets d’entraînement visibles sur les autres secteurs de l’économie nationale », a martelé son excellence Gabriel MBAIROBE.

Comprendre le mécanisme de financement du PEA-Jeunes

Le mécanisme de financement se déroule en trois (03) étapes : le jeune à travers son apport personnel (I), le Programme à travers le crédit de démarrage ou de développement (II), et les institutions de finance rurale partenaires à travers le crédit productif (III). En raison de la nature volatile des ressources prêtables disponibles auprès des IFR (en particulier les EMF), et de leur difficulté à mobiliser des ressources stables sur le marché financier, le Gouvernement du Cameroun a prévu, à travers le Programme, de contribuer au refinancement des EMF partenaires à hauteur de 75 % des besoins des jeunes en crédit productifs. Même si le risque de non -remboursement du crédit reste certain, la mise en place de ce mécanisme de refinancement vient soulager les tensions de liquidité que vivent périodiquement les EMF en général et sans exception des IFR partenaires, réduire les coûts de participation au Programme et accentuer la participation des partenaires au financement des jeunes entrepreneurs agropastoraux.